BBG
:D
Le Grand Intendant Godo(t)
8
:D
Chtéphane Coularoux
8
:D
Oscar
8
:D
Le Capitaine Buros
8
:D
Le Laginette
8
:D
Ricoré
8
:D
S. Fits
8
:D
Molette
8
:D
Stérieuse
8
:D
Depain
8
:D
R. Tille
8
Épisode 1 Jour 1 Jour 2 Jour 3 Jour 4 Jour 5 Jour 6 Jour 7 Jour 16 Jour 17 Jour 18 Jour 19 Jour 20 Jour 21 Jour 22 Jour 23 Jour 24 Épisode 2
Publicités ciblées

Si toi aussi tu as un équipage de grosses faignasses [...]

Promotion exceptionnelle sur le pain de mie DEUMY, pour 500 paquets achetés le 501ème à moitier prix [...]

:D
La saga spaciale intergallactique inoubliable [...]
 

Les Crétins De l'Espace

Synopsys :

Le capitaine Buros est le capitaine du vaisseau intergallactique Laginette, son équipage est composé du pilote cuisinier Roumain Stpéfane coularou, du grand intendant Godo, de son petit fils maternel par alliance Buros Buros Galli, du robot Oscar et de lui-même.

L'équipage du Laginette a pour but de sillonner l'espace intercydéral afin de décourvrir le précieux pain d'épice, source de vie et d'éternelle jeunesse indispensable voire vaguement utile.

Dans l'épilogue le capitaine Buros tombe du vaisseau en se prenant pour un dindon, laissant ainsi son équipage dans un désarroi le plus total, son remplaçant de substitution temporaire Buros Buros Galli prend alors sa place et tente de mener l'équipage tant bien que plutôt mal.

En voici quelques images d'archives :

 

Nous avons retrouvé aux confins de l'espace le journal de bord du capitaine remplaçant de substitution temporaire Buros Buros Galli, en voici le contenu :

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 1 de l'an 0 :

H:08

Me voila promu capitaine remlpaçant de substitution temporaire. C'est une lourde responsabilité, surtout quand l'équipage est constitué de bras cassés comme nous, mais je sais que je peux y arriver, ma première décision est l'adoption du calendrier Burosien qui commence à partir d'aujourd'hui, car c'est un grand jour chez les Buros, ma promotion fera donc date.
En ce qui concerne le reste j'improviserais, j'ai bien vu faire le capitaine, ça devrait aller ...

H:14

Je viens de battre mon record au démineur, au bout de nombreuses heures de concentration j'ai enfin réussi à terminer le niveau intermédiaire, je sais qu'a ce rythme là je peu passer sous la barre des 5 heures.

H:29
(Oui les journées font 30 heures chez les Burosiens)

YEEEEEEEEEEEEEEEEES !!!!!!!! 4 h 43' 29"
Il est temps d'aller me coucher, une autre dure journée m'attend demain.

L'espace intercydéral n'attend pas, nos valeureux aventuriers de l'espace filent à toute allure en direction de ... très bonne question, le savent-ils eux-même ? Voyons de plus près les archives du journal du capitaine remplaçant de substitution temporaire Buros Buros Galli ...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 2 de l'an 0 :

H:09

J'ai bien dormi, mais je crois que Stéfane est épuisé d'avoir piloté toute la nuit. J'ai dû oublier de déverrouiller le passage au pilote automatique avant d'aller me coucher.

H:14

C'est une catastrophe, on va vite tombé en pénurie de pain de mie, Stéfane à bien tapé dedans toute la nuit pour se maintenir éveillé.
Pour le reste tout est calme, j'ai pu activer les pilotage automatique, Stéfane vient d'aller se coucher, ... quelle faignasse, c'est pas une heure pour aller se coucher.
Bon aller je vais faire une sieste, c'est que les responsabilités ca fatigue.

H:20

J'ai pas encore vu Godo aujourd'hui, je suis sur qu'il doit encore trier ses milliers de cintres. Stéfane je l'ai pas revu depuis qu'il est allé se coucher, quelle flemmard, ... je vais aller le réveiller, j'ai faim moi et c'est tout de même lui le cuisto !

H:24

J'ai préféré envoyer Oscar pour réveiller Stéfane, comme ca il ne m'en veut pas. Le repas était très bon, ... je crois que j'ai abusé des Moules Galactiques, je vais devoir passé un bout de temps aux toilettes, on a eu le nez fin en prévoyant un gros stock de Pekuraoke.

Retrouvons les occupants du Laginette dans leurs aventures extra-ordinaires aux confins de l'espace par le biais du carnet de bord du capitaine remplaçant de substitution temporaire Buros Buros Galli...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 3 de l'an 0 :

H:05

Ça va mieux, par contre je crois que j'ai épuisé une grande partie du stock de Pekuraoke, mais au moins le temps m'a parut moins long et ça m'a tenu éveillé ... les autres aussi d'ailleurs, j'aurais peut-être dû chanter moins fort.

H:14

Oula déjà cette heure-ci et toujours pas de nouvelles de Godo, ça m'inquiète, je vais voir si Oscar ou Stéfane l'ont vu récemment.

H:15

J'aurais du m'en douter, une minute c'est court pour faire le plein de carburants, on a oublié Godo à la station ... le réservoir n'ayant pas été suffisamment rempli, on va devoir faire demi-tour, on en profitera pour récupérer Godo. Quel chanceux celui là !

H:20

Stéfane à mis le turbo, heureusement. Godo était frigorifié, du -25°C pendant aussi longtemps je sais même pas comment il a tenu, il est costaud le bougre.Du coup on a refait le plein complet, et tout le monde était à bord au moment du décollage ... normalement.

H:28

Je savais qu'on oubliais quelque chose, le réapprovisionnement en pain de mie et en Pekuraoke attendra le prochain ravitaillement.
J'ai préféré ne pas alarmer Stéfane sur l'éventuelle pénurie de pain de mie pour éviter une mutinerie.

On parle souvent du calme avant la tempête, nous allons voir si ça se passe également comme ça dans l'espace intersidéral, retrouons le capitaine remplaçant de substitution temporaire Buros Buros Galli et ses compagnons ...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 4 de l'an 0 :

H:09

C'est fou comme on s'ennuie dans l'espace quand rien ne se passe, parfois j'envie le capitaine Kirk, au moins il se passe plein de choses ...

H:14

Bon d'accord je retire ce que j'ai écrit tout à l'heure, je préférais le calme, nous subissons actuellement l'attaque de Chaussettes volantes, c'est insupportable et je vous parle pas de l'odeur.
On m'avait pourtant dis le plus grand bien du Laginette, mais avec un bouclier de substitution et l'hyper-propulsion hors service et des phaseurs plus que douteux j'ai quelques réserves sur l'issu de cette altercation.

H:16

Il semble que quelque chose fonctionne dans le vaisseau : la salle de téléportation est en état de fonctionner ... nos agresseurs se sont introduit à l'intérieur, actuellement nous sommes camouflés pour ne pas nous faire repérer. Seul Stéfane fait une cible de premier choix, sont gout inexorable pour le pain de mie l'a contraint à se réfugier dans les toilettes. J'ai peur qu'il ne puisse pas résister au Pekuraoke.

H:18

Je viens d'avoir une idée de génie ! j'espère juste que les autres ont leur récepteur radio pour entendre mon plan.

H:21

Ça y est, nous arrivons à communiquer, il suffisait juste attendre qu'ils coupe la fonction baladeur pour comprendre ce que je dit. Donc nous allons nous faufiler dans la salle de téléportation et nous téléporter à bord de leur vaisseau, puisqu'ils cherchent ici, se sera la planque idéale. Il ne reste plus qu'a trouver comment distraire leur garde qui est resté dans notre salle de téléportation et nous sommes sauvés !

La situation est désespérée, mais pas très grave, comme aimait le dire le capitaine Buros, malheureusement cette fois-ci il n'est pas là pour rassurer son équipage. Son remplaçant de substitution temporaire, promu définitif sera t-il à la hauteur de cette nouvelle responsabilité qui lui est tombée dessus comme une fiente de pigeon sur une Fat Trio ? ...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 5 de l'an 0 :

H:04

J'ai bien une idée mais c'est risqué, il faudrait récupérer les costumes de nos agresseurs pour se faire passer pour eux aux yeux du garde. Stéfane est toujours aux toilettes, on ne peut rien tenter tant qu'il n'est pas sortie,

H:12

Le voila, il à l'air épuisé, nous allons devoir attendre demain avant de passer à l'offensive

H:21

Ça y est, c'est bon il va mieux, il ne reste plus qu'a trouver un agresseur isolé pour lui sauter dessus.

H:28

Nous en avons trouvé un : Godo lui a mis un doigt dans le nez pendant que Stéfane lui a marché sur le petit orteil, c'est à ce moment précis que j'ai utilisé le phaseur ... qui n'a pas fonctionné malheureusement pour lui, il est mort dans d'atroces souffrances n'ayant comme objet tranchant que des cure-dents nous avons dû le finir au corps à corps, ... le pauvre, Stéfane qui à récupéré son costume est quelque peu aéré par tous les petit trous que nous avons du faire.

Tobby continu Hedd ...

C'est dans une situation périlleuse que nous avons laissé l'équipage du Laginette, l'opération en cours semble avoir bien débuté, mais la moindre erreur pourrait leur coûter la vie, voire même pire encore, la réquisition du peu de pain de mie qui leur reste ...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 6 de l'an 0 :

H:06

Nous avons dormi un peu après coup, il nous faut continuer avant que la disparition de l'individu ne cause notre perte. Je crois avoir vu l'un d'entre eux aller en direction des toilettes, nous allons le cueillir à la sortie, mais cette fois-ci, nous avons tout prévu, nous sommes passé par la cuisine prend quelques outils plus adéquat.

H:07

Attention c'est en live que j'écris ces mots : il sort, Stéfane teste sont nouveau déguisement et fait mine de rien en croisant son regard. Ça semble faire effet, l'individu ne se doute de rien, Stéfane l'assomme avec le rouleau à pâtisserie et Godo l'attache avec du fil dentaire ... c'est gagné !!!

H:16

Nous avons arpenté le vaisseau de font en comble, sans trouver trace d'envahisseur, seul celui de la salle de téléportation pose problème.
Je crois que nous allons devoir nous en occuper au lieu de le feinter avec des déguisements, c'est triste d'en arriver là, j'espérais pouvoir mener ce plan sans effusion de sang ...

H:18

Nous sommes prêt, je suis le seul sans costume ennemi, je reste donc en retrait, laissant les autres suivre mon plan à la lettre, ce me permet de vous décrire ce qui se passe dans le feu de l'action : c'est Godo qui s'avance le premier, suivie de Stéfane, ils lui sautent tous les deux dessus, je vois bien qu'ils essaient de me dire quelque chose tous les deux mais ils se prennent une sacrée raclée, j'imagine que si quelqu'un leur prêtait main forte, l'issue du combat pourrait basculer en notre faveur ... je ne vois personne quel suspens ... théoriquement j'évite d'intervenir dans les combats viriles, pour que le combat reste équitable, mais j'avoue que si Godo et Stéfane y restent, je risque d'être un peu dans la merde, je tente une dernière fois d'utiliser le phaseur, j'ai même la présence d'esprit d'enlever la sécurité ... ca marche je l'ai dématérialisé !
Nous pouvons enfin aller nous cacher sur leur vaisseau.

H:25

C'est un vaisseau magnifique flambant neuf de toute dernière technologie, j'ai du mal a comprendre le sens de tous ses appareillages. Ils ont même un garde manger rempli, c'est parfait, nous allons prendre ce qu'il nous manque pour l'emmener dans le Laginette.

A suivre ...

Que vont-ils découvrir dans cet immense vaisseau spatial ? Quels dangers vont-ils devoir encore affronter ? Quels supplice atroces vont-ils devoir encore subir ? Y aura-t-il suffisamment de Pékuraoké pour tout le monde ? Une nouvelle ère d'aventures encore plus fantastiques attend nos héros ...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 7 de l'an 0 :

H:07

Nous avons dormi dans leur cabine, c'est très confortable, on rêverait d'avoir un vaisseau pareil. Nous allons attendre encore quelques temps avant de regagner notre vaisseau, histoire de profiter encore un peu de tout ce luxe.

H:16

Il y a même un jacuzzi, c'est formidable cet appareil, j'aimerais bien avoir le même, quel dommage que nous n'ayons pas tous ces équipement à bord de notre vaisseau.

H:22

Plus j'y pense et plus je me dis que nous allons passer encore un peu de temps avant de rentrer sur notre vaisseau. C'est dommage qu'ici ca ne soit pas le Laginette.

H:29

La vue panoramique que j'ai de ma cabine me permet de voir le Laginette, ... à part ce détail le reste du paysage est magnifique, on pourrait le contempler pendant des heures.

Après quelques jours passés chez l'ennemi, pour être sûr que toute menace est bien éliminée, nos aventuriers regagne le Laginette, non sans regret. Ils emmènent avec eux, quelques souvenirs de vacances ...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 16 de l'an 0 :

H:12

Ces vacances nous ont fait le plus grand bien, Godo a peut-être abusé de la crème auto bronzante surtout cumulé avec la salle d'UV, sa peau est devenue orange, il est ridicule.
C'est triste de devoir quitter un aussi beau vaisseau, mais bon quand il faut, il faut.

H:16

J'ai trouvé des "mots croisés", je ne comprend même pas ce qu'il faut faire, il faut être complètement dingue pour imaginer des jeux pareils, ce sont des esprits vraiment dérangés ces chaussettes volantes.

H:20

J'ai récupéré un jeu vidéo sur l'autre vaisseau, je vais essayer de l'installer ici, ca sera toujours plus sympa que d'essayer de comprendre comment fonctionnent ces mots croisés.

H:26

Je crois que l'ordinateur de bord n'a pas supporté le jeu, il a afficher quelques mots grossiers que je ne comprend pas "FATAL ERROR" (toi-même !) et a fait un bruit étrange avant de s'éteindre sans dire au revoir.

H:29

Stéfane va devoir encore piloter toute la nuit, nous n'avons toujours pas réussi à réparer l'ordinateur.
Il n'aura qu'a s'en prendre à Oscar, après tout c'est lui l'expert en informatique ici.

Le retour fut difficile pour l'équipage du Laginette, le confort dans lequel ils ont vécu ces derniers jours va leur manquer, mais l'aventure doit continuer.

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 17 de l'an 0 :

H:11

Qu'est-ce qu'on dort mal sur ces couchettes, je m'étais habitué aux confortables lits taille XL de l'autre vaisseau. Je devrais agrandir ma cabine pour en installer un, sa risque de fortement réduire celle Stéfane, mais comme il passe beaucoup de nuit à piloter en ce moment, il ne devrait pas être géné.

H:14

J'en ai trouvé un pas mal sur le catalogue "La Reboot" avec matelas en Zéblon et couette rembourrée en poil de Karimou, le problème c'est que je vais devoir aussi empiéter sur la chambre de Godo pour avoir la place ...

H:15

... si je commande des cintres avec, il devrait plutôt bien prendre la chose.

H:17

Oscar a réussi à trouver le problème, le pilotage automatique re-fonctionne, il était temps, Stéfane va pouvoir enfin faire la bouffe, j'en avais un peu marre de grignoter des pastilles pour l'haleine depuis ce matin.

H:22

Ils ne livrent pas dans cette partie de la galaxie chez La reboot, dommage je vais devoir attendre qu'on arrive à proximité d'une planète dépôt pour profiter de mon lit.

H:29

Ca m'agace de voir ma couchette, je vais aller réveiller Stéfane, ça me calmera de voir sa tête fatiguée, je dormirais mieux après.

Les bonnes vieilles habitudes reprennent leur cours à bord du Laginette, le capitaine fait son capitaine et les autres subissent tant mal que mal.

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 18 de l'an 0 :

H:10

J'ai une de ces pêche ce matin moi, je ne sais pas si c'est le fait d'avoir rêver que je dormais ou d'avoir empêcher Stéfane de dormir toute la nuit grâce au poil à gratter que j'ai discrètement glissé sur son oreiller, mais j'ai une forme d'enfer.

H:11

Petit coup de barre, je me suis levé trop tôt ce matin, ça m'apprendra à dormir plus longtemps la prochaine fois, je retourne me coucher.

H:18

Cette sieste m'a fait du bien, mais j'ai un peu la tête dans le gaz, j'ai dû trop dormir cette fois.
Je vais aller manger quelque chose, ça ira mieux après.

H:19

Des sardines en boîte avec un peu de pain de mie, voila la seule chose que j'ai pu trouver à manger. Je ne peux m'en prendre qu'a Godo ou à Oscar, c'est de leur faute : ils ne savent pas cuisiner, ils auraient pu me faire un bon repas sinon.
Stéfane le pauvre, je crois qu'il manque de sommeil, il devient bizarre, caché dans sa valise depuis ce matin, on m'a rapporté qu'il en était pas sortie depuis ... et puis ses yeux rouges exorbités qu'il a depuis quelques jours c'est effayant ...

H:22

Ca y est j'ai retrouvé la petite clé de la valise de Stéfane, je me suis dit qu'il serait peut-être temps de la déverrouiller, si il ne récupère pas un minimum, je ne suis pas prêt de manger quoique ce soit d'acceptable avant un bon moment.

H:29

C'est épuisant ses journées de 30 heures, je crois qu'on devrait repasser à des journée plus courtes, je ne sais pas d'ou vient cette idée, mais c'est décidé : à partir de demain nous auront des journée de 24 heures, ce sera bien suffisant.

Les anniversaires sont uniques, celui-ci le sera d'autant plus qu'il se passe à bord du Laginette dans l'espace intersidéral au milieu du fin fond de nulle part et même au-delà ...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 19 :

H:10

Aujourd'hui c'est l'anniversaire de Godo. Je le sais parce que c'est écrit dans son journal personnel. J'ai vérifié dans son dossier : il a vu juste c'est bien aujourd'hui, c'est fou comme les gens retiennent des choses insignifiantes. C'est pas comme si c'était le mien d'anniversaire.

H:12

Stéfane c'est bien reposé cette nuit, il a pu préparé un bon gâteau ce matin, j'ai eu un petit creux, j'en ai pris un bout tout à l'heure, mais ça va il en restera pour le dessert.

H:15

Il y avait comme une étincelle dans l'sil de Godo à l'approche du gâteau, mais elle s'est éteinte lorsqu'il l'a vu de prêt, quel ingrats. J'ai pourtant essayé de lui dire qu'il était très bon quand je l'ai goûter tout à l'heure, mais il a continuer de faire la gueule.

H:16

J'ai trouvé une idée pour marquer l'évènement j'ai donner les commandes pour la fin de la journée à Godo, comme ça en plus ça me fera des vacances.

H:18

A peine a t-il endosser ses nouvelles responsabilités temporaire que nous avons croisé une pluie de météorites, quelle chance, un peu plus et c'est moi qui aurait dû gérer cette crise.

H:21

J'ai fini le gâteau pendant que Stéfane et Godo se débattaient en salle de commande pour nous sortir de là.

H:23

C'est la première journée de 24h, c'est fou ce que c'est reposant ce rythme. J'aime bien mon idée, je devrais en avoir d'autre comme ça.

H:00

Nous somme en sécurité, la pluie de météorites est derrière nous, Godo s'en est plutôt pas mal sortie. Je vais me coucher, demain je reprend mes responsabilités.

Il y a des jours comme ça ou la faim arrive à l'improviste, on essaye de patienter un peu mais impossible de penser à autre chose, il faut manger quelque chose. Il parait même que c'est arrivé sur le Laginette ...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 20 :

H:11

La nuit fut courte, j'avais oublié que si je raccourci les journée, les nuits aussi en prenne un coup ...
Note pour plus tard : réfléchir à ce problème de temps ... peut-être qu'en inversant les nuit et les jours ...

H:12

J'ai faim !

H:12h05

J'ai vraiment faim moi, je vais aller voir ce qu'on mange aujourd'hui

H:12h07

Rien n'est prêt, il y a bien des barres de rationnement dans le placard, mais c'est tout en haut, je n'ai pas le bras assez long et j'ai trop faim, je n'ai pas l'énèrgie nécessaire pour prendre une chaise et monter dessus pour les prendre ... mais Godo ou Oscar pourront peut-être les attraper pour moi.

H:12h16

Comme j'étais pressé, on s'est passé de la chaise, on a pris les 2 ballons de basket qui trainaient dans la cuisine qu'on a empilé et godo est monté dessus pour m'attraper les barres.
Elles n'étaient pas terribles, mais ca cale un peu.
J'espère que Godo ne s'est pas fait trop mal en tombant, c'est vrai que j'aurais pu l'aider à descendre après, mais j'avais tellement faim.

H:13

Quel farceur ce Stéfane, en fait le repas était prêt, il l'avait laisser dans le four pour le garder à température, c'est gentil de sa part, j'aurai dû lui en laisser un peu du coup, mais c'était tellement bon, que j'ai même saucer le plat.

H:16

Finalement Godo a réussi à se faire une entorse au poignet en tombant.
Pas vraiment dégourdi le bougre. En se faisant mal c'est tout l'équipage qu'il pénalise, vraiment quel égodste !

H:20

Stéfane fait un peu la gueule parce qu'il n'a rien mangé ce midi, je lui ai bien proposé des barres, mais il a refusé, c'est pas de ma faute !
Je lui ai tout de même rappeler qu'en tant que cuisinier il était de son devoir d'accomplir sa tache et qu'il serait considéré comme mutin si je n'avais rien à manger ce soir.

H:21
J'ai senti comme une pointe d'amertume dans le repas de ce soir ... est-ce réellement un plat Tibétain les sandwichs aux barres de rationnement avec du ketchup ?

H:23

Après réflexion j'imagine que c'est possible, et puis ça m'a bien rempli l'estomac, ca doit être le pain de mie des sandwichs. Je vais aller me coucher pour digérer tout ça.

L'espace est immense, infini même et de nos jours il n'est pas rare de croiser de temps à autre quelques détritus laissés à l'abandon, on peut tomber sur tout et n'importe quoi, y compris des être vivants à bord de capsules de secours ...

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 21 :

H:8

Bordel mais c'est pas possible d'être réveillé si tôt, va falloir que je me défoule sur quelqu'un, on a pas idée de faire autant de bruit au milieu de la nuit ... à moins que ce ne soit l'apocalypse !

H:8h15

Nous avons heurté une capsule qui se trouvait sur notre trajectoire, j'ai envoyé Godo pour escroqu... faire le constat, c'est qu'avoir un vendeur dans l'équipe ça peut parfois être utile en cas de négociations.

H:9h05

Bilan des dégâts : c'est l'aile avant gauche qui a morflé, une rayure de 2 mètres et le bas de caisse en a pris un coup aussi quand Stéfane à redressé le nez du vaisseau pour passer au dessus. Y'en a pour au moins 100 000 Gloupilles de réparations

H:10h18

Godo à l'air d'avoir du mal a communiquer avec l'autre type pour le constat, c'est pas la peine de faire des études de communications si c'est pour pas réussir à communiquer.

H:11h04

Je suis aller voir, il semble qu'il s'agisse d'une sorte de chien, enfin pas vraiment un chien plutôt un gnome ou ... pas évident à dire en fait.

H:13h26

Un Gloune, c'est ce que m'a dit Stéfane, le passager de la capsule c'est un Gloune.

H:16h45

Les Glounes ce sont des animaux de compagnie de la galaxie de Pantoune, à priori plutôt indépendants, ils sont capable de faire pas mal de chose tout seul d'après la définition que j'ai trouvé dans le Cybernet. Mais ils sont incapables de communiquer avec les êtres plus évolués tels que nous, c'est pour ça qu'ils sont considérés comme animaux de compagnie. (c'était la minute culturelle)

H:20h32

Merde alors, du coup je peux m'assoir sur le remboursement des 100 000 Gloupilles, je savais qu'on aurait dû prendre une assurance quand on a customisé le Laginette.

H:21h46

On a pris le Gloune avec nous du coup, on pourra peut-être le revendre quelque part pour se rembourser les dégats de l'impact.
Schprumfy, c'est pas mal comme nom pour le Gloune, c'est moi qui l'ai trouvé à l'unanimité donc ca colle forcément.

H:23h..

Longue journée, j'ai pas l'habitude de me lever si tôt, je vais vite me coucher.

Lorsqu'on dort le moindre bruit qui nous réveille peut inquiéter, mais aux confins de l'espace, perdu dans un vaisseau de piètre qualité, ce genre de mésaventure peut prendre des proportions démesurées dans l'esprit perturbé d'un capitaine en carton.

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 22 :

H:4h05

Il y a un bruit qui viens de la salle de bain, je ne sais pas ce que c'est mais c'est suffisamment pénible pour m'empêcher de dormir ... si Godo ne se presse pas d'aller arrêter ça il va falloir que je me lève !

H:5h17

Bon aller je vais réveiller Oscar pour qu'il demande à Godo d'aller voir.

H:5h30

Ca y est Godo est parti voir de quoi il s'agit.

H:6h12

Godo n'est toujours pas revenu, je me demande si il ne s'est pas ré-endormi en chemin, si je veux finir ma nuit il va falloir que j'aille voir ça par moi-même.

H:7h07

Je suis soulagé, c'était simplement Schprumfy qui pour s'alimenter dévorait la canalisation de la salle de bain. Quand Godo a tenté de l'en empêcher il l'a assommer avec le pommeau de douche. J'ai réussi à l'amadouer avec le Pékuraoké pour approcher de Godo pour l'engueuler, ça fait quand même presque deux heures que je lui est demandé de faire cesser le bruit.

H:7h25

Godo bougeait pas, encore endormi cette faignasse, j'ai bien eu envie de retaper sur la grosse bosse qu'il a sur le crâne pour lui faire comprendre qui commande ici, mais un sceau d'eau avec des glaçons a eu un effet immédiat, et il m'a même remercier pour la glace sur sa bosse.
De son côté Schprumfy s'est endormie le Pékuraoké à eu un effet soporifique, avec le stock qu'on a ça devrait permettre de pouvoir contenir sa faim de tuyauterie jusqu'à notre arrivée sur la prochaine planète pour s'en débarrasser.

H:8h00

Ca va il n'est que huit heure, il me reste encore un bonne partie de la nuit pour dormir, je retourne me coucher.

H:15h32

Rude nuit que cette nuit, mais l'avantage c'est que vu l'heure je vais pouvoir prendre mon petit déjeuner et mon déjeuner en même temps.

H:16h04

J'ai trop manger, Stéfane à eu la main lourde sur la quantité, faudra que je lui tire les oreilles, mais pour le moment je crois que j'ai bien mérité une bonne sieste.

H:21h14

Excellent, je me suis réveillé pour le dîner, j'aime bien quand les journée passent vite comme ça.

H:22h01

Au cas ou la nuit serait courte comme la précédente, je vais me coucher de bonheur ce soir.

Aujourd'hui Oscar se transforme en délégué syndical, les négociations sont serrées pour obtenir des avantages sociaux, enfin surtout un peu de repos après toutes ses aventures.

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 23 :

H:11h12

Quelle nuit formidable, j'ai dormi comme un bébé ! Le coton dans les oreilles ça a du bon quand-même.

H:11h44

Oscar m'a fait parvenir un communiqué de la part du reste de l'équipage : ils souhaitent quelques jours de repos ainsi que la participation de Schprumfy aux diverses taches d'intérêts généraux à bord. Quelle idée étranges, je vais y réfléchir un peu avant de répondre négativement.

H:13h05

Après plus mûre réflexion je crois qu'il est préférable pour chacun que cette revendication aboutisse ... il est déjà 13 heures passé et j'ai faim moi, je crains que le repas ne soit préparé que lorsque j'aurais céder.

H:14h18

Nous avons négocié, finalement nous somme parvenu a un accord qui satisfait tout le monde, nous nous dirigeons vers la planète la plus proche pour faire une pause de quelques jours qui seront retenus sur leur salaire. J'en profiterais pour faire faire les réparations du Laginette avec l'économie faite sur leur salaire et avec un peu de change il y aura un dépôt relais pour mon matelas tant attendu.

H:15h01

Avec toutes ces histoires j'espère ne pas avoir perdu la main au démineur, je m'étais tellement entrainé, ce serait dommage que ce ne soit pour rien.

H:20h27

Ça va 4h55, c'est moins que mon précédant record mais ca reste sous les 5 heures, d'ici quelques jour j'aurais retrouvé mon niveau.

H:21h51

Je sens que les troupes ont été remotivées par notre marché, le diner était excellent ce soir.

H:2h48

YEEES ! 4h42'12" nouveau record ! Je fêterais ça demain, il est tard je vais me coucher.

C'est la première visite touristique de l'équipage sur une planète depuis la prise de pouvoir du Capitaine remplaçant de substitution temporaire Buros Buros Galli aux commandes du Laginette.

Carnet de bord du capitaine BBG - Jour 24 :

H:10h14

Nous arrivons sur la planète Belgos, c'est l'aventure, cette planète n'est répertoriée dans aucun guide astral de l'univers, même Oscar n'en a jamais entendu parlé, ... on vera bien une fois sur place.

H:13h44

Il semble que ce soit une ville très touristique, il y a pas mal de monde, et la douane est très méticuleuse, pauvre Oscar, ils l'ont démonté intégralement avant de le remonter.

H:14h12

La présence trop importante des forces de l'ordre m'apparait être un frein à l'économie touristique de la planète, je comprend pourquoi aucun guide n'en parle.

H:15h02

On vient de nous amener dans une grande salle d'attente, j'espère qu'on va bientôt pouvoir récupérer nos bagages, c'est que j'ai laisser mon démineur dans mon grand bagage.

H:15h31

J'ai pu apercevoir de loin un bout de paysage de la planète, les gens viennent certainement ici pour les cure thermale, j'ai vu que c'était plutôt volcanique la région... il y a cependant beaucoup trop de représentant des force de l'ordre inter galactique.

H:16h06

J'ai pu me renseigner un peu sur le déroulement de l'accueil auprès d'un agent : il semble qu'il y ait des personnes importantes qui soient escortées fréquemment par ici. Quand j'ai demandé pourquoi ils étaient menottés, il n'a pas voulu me répondre.

H:16h51

Pourquoi menotter des personnes importantes ? C'est idiot, il ne vont pas se faire du mal à eux même. Si j'ai besoin de quelqu'un pour m'escorter un jour, je ne ferais pas appel au agents de cette planète.

H:18h00

On nous amène enfin à l'hôtel, il est temps !

H:18h44

Ils appellent ça un hôtel ? Il n'y à ni le cable, ni room service, on se croirait en prison !

H:20h00

Et une pane de courant maintenant, tout est éteint, j'èspère que ça ne va pas durer.

H:22h52

Toujours pas de courant, je vais dormir, j'espère que la journée de demain se passera mieux.

L'épisode 2 :

C'est plus de 5 ans après qu'on a retrouvé des images d'archives, pour le moment tronquées à la fin du générique, mais qui donne un aperçu ce que sera... un jour... le second épisode tant attendu des Crétins De l'Espace !!!